Le Bélouga

 

 

Nom scientifique : Delphinapterus leucas
Taille  : de 3 à 4,5 m
Poids : de 400 à 1030 kg
Alimentation : Poissons, krill ou autres crustacés, invertébrés (calmars, vers marins ou poulpes). 

Ils ont besoin de manger 12 kg de nourriture par jour
Espérance de vie : 30 ans
Répartition géographique : dans l'océan Arctique surtout près des côtes des Etats-Unis, du Canada, de l'Alaska, du Groenland, de la Norvège et de la Russie.

 
Le bélouga, appelé également baleine blanche est un grand cétacé blanc de l'océan Arctique. Le nom bélouga vient du mot russe "beloye" qui signifie blanc. Le bélouga est capable d'émettre un large éventail de sons passant par les sifflements, les claquements, les tintements et autres couics.  Son principal prédateurs naturel est l'ours blanc et l'orque. Lorsque le bélouga est piégé par les glaces, les ours les assomment d'un coup de patte et les hissent sur la banquise pour les achever.

Menaces

Le bélouga est une espèce vulnérable. Il en reste 60.000 à 80.000. Les plus grandes menaces sont la pollution de la mer par les produits toxiques et la chasse acharnée à des fins commerciales.

Les derniers groupes de bélougas récemment observés sont de taille réduite, composés de 500 individus ou moins et sont de ce fait très vulnérables à la chasse ou à la détérioration biochimique de leur habitat. 

Ils se trouvent pour la plupart dans les eaux canadiennes, du côté de Southeast Baffin, Ungava Bay, St. Lawrence River et Cook Inlet.  Les populations de l'East Hudson Bay et de la James Bay sont également menacées par l'exploitation dont ils font l'objet. Les derniers bélougas d'Ungava sont en voie d'extinction mais continuent à être chassés.

Diverses observations menées en 1990 et 1991 indiquent que les derniers groupes vivant entre le Canada et le Groenland ont diminué de plus de 30 % en moins d'une décennie. 

On comprend que dans de telles conditions, la capture ou la chasse (!) des ultimes baleines blanches vivant encore libres en société complète et qui sont seules susceptibles de fournir des indications fascinantes aux chercheurs de terrain, constitue une monstrueuse aberration. 
Mais, on ne le sait que trop, les lois du Grand Commerce ne sont guère raisonnables... ni très compassionnelles ! 

 

SOURCE : http://www.tv5.org/TV5Site/publication/galerie-37-1-Le_belouga.htm

 

http://www.dauphinlibre.be/belouga.htm#menaces

 

 



22/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres